• Accueil
  • > Non classé
  • > Contrairement à d’autres, Cédric Herrou a au moins le courage de ses opinions

Contrairement à d’autres, Cédric Herrou a au moins le courage de ses opinions

Posté par partidelafrance06 le 5 janvier 2017

 

Contrairement à d’autres, Cédric Herrou a au moins le courage de ses opinions ob_6012bc_jugement-cedric-herrou-pierre-alain-ma

Il s’appelle Cédric Herrou et il a une bonne tête de gauchiste. Petites lunettes et catogan, barbe courte, l’homme est agriculteur dans la vallée de la Roya, au nord de Nice. Il récolte des œufs et des olives. Mais pas seulement. Il récolte aussi des immigrés clandestins et les aide à passer la frontière en provenance d’Italie, puis les héberge quelque temps avec un groupe « citoyen » du village. Poursuivi devant le tribunal correctionnel de Nice, il a été jugé le 4 janvier et risque 5 ans de prison et 30.000 € d’amende.

L’homme se justifie et n’a aucune intention de cesser son activité, aussi illégale soit-elle. Il contre-attaque, d’ailleurs, en demandant des comptes aux pouvoirs publics pour les milliers de mineurs lâchés dans la nature… On le voit, c’est un convaincu, un idéologue. Un de ceux pour qui l’accueil de tous les clandestins est plus qu’une nécessité : un devoir.

Il est heureux qu’il soit poursuivi, parce qu’il contribue, par idéalisme déplacé, à un trafic d’êtres humains – essentiellement des Érythréens et des Soudanais – qui alimente les circuits parallèles, les entreprises peu scrupuleuses sur la régularité des personnes qu’elles emploient et, évidemment, ignorantes des règles élémentaires du droit du travail. Sans compter les marchands de sommeil qui, sans vergogne, « hébergent » ces personnes dans des taudis. Bref, une forme d’esclavage moderne.

L’idéalisme de ce jeune homme augmente également le phénomène d’invasion migratoire auquel notre pays est confronté, avec tous les risques d’explosion sociale que cela comporte. Ce n’est pas tout, d’être généreux, encore faut-il balayer devant sa porte. Or, c’est toute la population française qui subit les conséquences de ces actions inconsidérées. Une chose est de recueillir un malheureux qui crève de froid et de faim, de le réconforter, de le réchauffer, de le nourrir et de l’aider.

Une autre est de faire rentrer en France un grand nombre de ceux-ci. La charité individuelle est une haute vertu. La solidarité à l’encontre des intérêts du pays est une faute grave.

Sans doute Cédric Herrou se moque bien de ces considérations. Sans doute est-il un adepte de la théorie du village global, de la disparition des patries, des civilisations, des religions évidemment. Enfin, pas de toutes… C’est le problème de l’idéologie : elle coupe immanquablement du réel.

Au moins a-t-il le courage de ses opinions et de ses actes. Au contraire de ces acteurs, chanteurs, humoristes, intellectuels et bobos en tout genre, il prend des risques personnellement, à visage découvert et parfois devant les caméras. Il paye de sa personne, sans se réfugier dans un confortable appartement de la rive gauche. Et, devant le tribunal, il revendique son action. Rien que cela pourrait presque le rendre sympathique.

Mais le véritable problème n’est pas Cédric Herrou, fantasque anarcho-libertaire amateur d’idées un peu zombies. Il y aura toujours des gens comme lui et, en quantité limitée, quoi qu’on pense de leurs idées et de leurs actes, ils ne feront pas grand mal. Le drame, c’est la diffusion dans toute la société, à l’aide de médias omnipotents, d’un angélisme destructeur selon lequel tout « migrant » est un homme de bien qui doit être accueilli à tout prix, et qui vient enrichir notre pays de ses différences.

Parce qu’il ne faut pas s’y tromper : pour ces gens, il ne s’agit pas d’héberger provisoirement des réfugiés destinés à retourner vivre au pays dans des conditions dignes. Ils entendent créer une société multiculturelle dont on devine les ravages à venir. En somme, faire de la France un nouveau Liban, avec ses camps de Palestiniens désœuvrés et désespérés.

On connaît la suite de l’histoire. Pour la paix civile, il faudrait que tous les Cédric Herrou la connaissent aussi.

François Teutsch

Source : http://www.bvoltaire.fr

Une Réponse à “Contrairement à d’autres, Cédric Herrou a au moins le courage de ses opinions”

  1. Coriolan dit :

    Alors que ce militant xénophile va bénéficier d’une peine de sursis symbolique et pourra continuer à faire le passeur, Nice possède deux associations jumelles qui essayent de sauver les animaux estropiés et âgés ou abandonnés menacés d’euthanasie.

    ARTEMIS s’occupe du handicap animal et ANIMOSAVE lutte contre leur exécution programmée en collectant des fonds pour les soigner et les racheter. Une cagnotte permanente est aussi disponible sur LEETCHI.COM.

Laisser un commentaire

 

Bourgoin-Jallieu : Unis et ... |
La presse d'opinion su... |
Le blog d'un vertébré ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | 2017
| Unmouvementcitoyen47
| Votezvotezlesmotsduncitoyen